Que mange-t-on pour un petit déjeuner sans gluten?

Personnellement, quand j’ai découvert mon intolérance au gluten, un des repas les plus difficiles à gérer a été le petit déjeuner. Et oui, finies les tartines de baguette grillée avec du beurre salé et de la confiture, finis les croissants, finies les céréales … Enfin je pense que nous sommes tous passés par là!

J’ai testé beaucoup de choses plus ou moins industriels : les corn flakes sans gluten (bof…), les tartines « Le Pain des Fleurs » (très bonnes, mais un peu lassantes, malgré leurs variétés, au bout d’un moment), les galettes de maïs et/ou de riz (pas top nutritionellement parlant) et finalement je me suis rendue compte, qu’il fallait complètement repenser ma façon de prendre mon petit déjeuner.

Il est conseillé en général de consommer des protéines le matin, tout comme il est recommandé de manger des fruits plutôt le matin qu’en fin de repas. En partant de ces faits et ayant plutôt pas mal changé ma façon de me nourrir depuis la découverte de mon intolérance (voir A propos), je me suis mise à consommer énormément de fruits et plus particulièrement en smoothies. Vraiment pour moi les smoothies sont hyper simples à réaliser, bourrés de vitamine et on peut y mettre tous les fruits, épices, laits végétaux, purées de fruits secs… que l’on veut. C’est le petit déjeuner vitaminé idéal, quand on est vraiment pressé à condition d’y mettre au moins une banane (petit conseil…), si on veut que cela soit plus nourrissant et si l’on souhaite avoir le ventre bien rempli jusqu’au déjeuner.

P1010270
Smoothie pomme, framboise, myrtilles et eau de coco

Concernant les protéines, j’avoue que ce n’est pas vraiment l’idéal, et n’étant pas une grande fan du salé le matin, j’ai découvert les graines de chia! Et là vraiment je peux dire, que même si je n’en consomme pas tous les jours, un pudding de chia au lait végétal avec quelques fruits frais et secs, permet vraiment de prendre un petit déjeuner bien complet et qui remplit bien le ventre jusqu’au déjeuner. De plus elles sont bourrées d’excellents nutriments, donc bonnes pour la santé, mais il ne vaut mieux pas en consommer de trop car elles ont également un pouvoir assez laxatif…

P1010563
Pudding de chia au lait de chanvre avec ananas frais, grenade, baies de goji et graines de courge

Le gros avantage avec les graines de chia, c’est que cela prend 5 mins à préparer pour se retrouver avec un pudding bien consistant et qu’on peut les mélanger avec ce que l’on veut : des lait végétaux (amande, soja, riz, chanvre, noisette…), des laits animaux (vache, chèvre, brebis), des jus de fruits (maisons ou pas), des smoothies… Bref les possibilités sont infinies! 

Ma recette de base du pudding de graines de chia est la suivante :

Ingrédients :

  • 2 cuillères à soupe de graines de chia
  • 60 ml de lait végétal nature
  • Miel, sirop d’agave ou sirop d’érable selon votre goût
  • Poudre de cacao cru (facultatif, mais j’adore ça!)

Mettre les graines de chia dans un bol, puis ajouter le produit sucrant en premier (et la poudre de cacao cru, si vous souhaitez en utiliser) et bien mélanger.

Ajouter ensuite le lait végétal et bien mélanger de nouveau. Laisser reposer 5 à 10 min et c’est prêt! Plutôt simple et rapide non?

Ensuite vous pouvez l’agrémenter de ce que vous avez envie : fruits frais, fruits secs, smoothie, granola, compote… De plus cela permet de s’amuser à faire de jolies compositions dans des verres, des bocaux ou des pots de confiture.

P1010696
Pudding de chia au cacao cru et lait de chanvre, smoothie framboise, compotée de pommes et poires au sirop d’érable, cannelle et vanille et granola maison

J’ai aussi découvert qu’il était très facile de faire son propre granola (sorte de muësli), parfait à consommer avec un pudding au graine de chia (par exemple…), du yaourt à base de lait végétal ou de lait animal, du fromage blanc…

Voici donc ma recette de granola maison (il est tout à fait possible de changer les ingrédients si vous le souhaiter ou si certains ne vous conviennent pas) :

Ingrédients (pour environ 250 g) :

  • 50 g d’amandes
  • 50 g de noisettes
  • 30 g de graines de courge
  • 30 g de noix de coco râpée
  • 30 g de graines de sésame
  • 20 g de cranberries séchées
  • 6 cuillères à soupe d’avoine sans gluten 
  • 3 cuillères à soupe d’huile de coco
  • 3 cuillères à soupe de miel ou 4 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • 1 cuillère à soupe de sucre de coco

Préchauffer le four à 170°C sur fonction normale. Hacher grossièrement les amandes et les noisettes. Dans un grand saladier, mélanger bien tous les ingrédients, de préférence avec vos mains, pour que le tout s’imprègne bien de l’huile de coco et du miel (ou du sirop d’érable).

Sur une plaque à pâtisserie, mettre une feuille de papier cuisson ou une plaque de silicone, et bien répartir le mélange uniformément à plat.

Toaster le granola au four pendant 15/20 min, en le remuant toutes les 5 min afin qu’il dore uniformément.

Attendre qu’il refroidisse avant de le mettre dans un bocal ou une boîte hermétique.

Voilà, encore une autre recette pour un petit déjeuner sans gluten, facile à préparer et que l’on peut ensuite garder dans un bocal pendant au moins 6 mois, mais je doute que vous n’ayiez pas tout mangé avant 6 mois…

P1010686
Et voilà le granola!!!

Sinon, il m’arrive également de consommer des gâteaux ou biscuits, ou du pain sans gluten que je prépare moi-même, et qui me dure généralement toute la semaine. Mais je vous donnerai ces recettes un peu plus tard, du moins pour les gâteaux et les biscuits…

Enfin, le week-end, je me fais un peu plus plaisir avec mon chéri, en préparant des pancakes ou des crêpes, voire même du salé pour les réveils un peu tardifs, mais cela fera l’objet d’un prochain article sur le brunch.

J’espère que cet article vous aura été utile et que vous penserez à moi quand vous préparerez vos petits déjeuners sans gluglu!

Belle fin de journée et bonne cuisine!

Comment faire son pain sans gluten?

Pour mon premier article, je vais vous parler du pain sans gluten, que je fais presque toujours maison. Les 2 recettes que vous trouverez ci-dessous sont également végans.

Et oui le pain, dans notre beau pays qu’est la France, est la base de notre alimentation, et quand on découvre qu’on est intolérant au gluten ou cœliaque, cela pose un réel problème. Personnellement, je n’aime pas vraiment acheter les pains sans gluten industriels qui sont généralement bourrés d’additifs et de sucre, c’est pour cela que je fais mon propre pain, et finalement ce n’est vraiment pas si difficile.

Nous avons désormais la chance de trouver énormément de farines naturellement sans gluten : riz, millet, sarrasin, quinoa, pois chiches, maïs, châtaigne, teff, sorgho, noisette… Mais aussi des fécules : maïs, manioc ou tapioca, pomme de terre… qui permettent de lier la pâte pour le pain sans gluten et de lui donner une certaine élasticité. Malgré la diversité de tous ces différents ingrédients, on peut très difficilement faire son propre pain sans utiliser des gommes : guar, acacia ou xanthane. Les gommes vont, en fait, remplacer le gluten est permettre au pain d’avoir une mie moelleuse et aérée.

Lors du dernier Saaps (salon des allergies alimentaires et des produits sans, tous les ans au Parc des expositions de Paris au début du printemps), j’ai eu la chance de rencontrer une charmante dame qui m’a donné une recette de pain très intéressante, mais que j’ai faite évoluer au fil du temps afin qu’il soit plus à mon goût.

Voici le premier pain sans gluten que j’ai réalisé avec cette fameuse recette :

20160418_174320

Et voici cette recette :

Ingrédients :

  • 120 g farine riz complet ou demi-complet
  • 120 g farine châtaigne ou sarrasin
  • 120 g farine maïs
  • 100 g fécule de tapioca (ou de manioc, même chose) ou arrow-root
  • 55 g fécule de pomme de terre ou de maïs
  • 13 g gomme de guar
  • 50 g huile olive douce
  • 12 g sel fin
  • 6,5 g levure de boulanger déshydratée
  • 530 g eau tiède
  • Graines(courge, pavot, lin…) au choix (facultatif)

– On peut utiliser un robot (avec crochet, beaucoup plus simple) mais très faisable à la main bien que la pâte soit très collante et très humide.

– Mélanger les ingrédients secs (sauf les graines). Puis ajouter l’huile, puis l’eau et bien mélanger, jusqu’à l’obtention d’une pâte bien homogène. Puis y ajouter votre mélange de graines, si vous le souhaitez.

– Graisser et fariner légèrement un moule à cake ou une cocotte en pyrex avec couvercle. Y verser la pâte. Couvrir d’un linge ou d’un couvercle et laisser pousser. Quand la pâte est bien levée, au bout d’1h30 minimum, ôter le linge et inciser le dessus avec une bonne lame.

– Placer dans le four non pré-chauffé. Allumer le four à 240°. Ajouter un petit bol d’eau à côté pour créer une petite humidité et permettre au pain de croustiller. Faire cuire 10-15 mns.

– Poursuivre à 180 ° pendant 1h environ. Le pain doit être doré et sonner creux.

– Laisser refroidir 15 min avant de démouler. Attendre au moins 1 h avant d’entamer le pain.

Plutôt contente de cette recette, mais elle est vraiment très difficile à travailler à la main, car extrêmement collante et on ne peut pas la cuire autrement que dans un moule, et au niveau du goût et de la texture, on est malgré tout assez loin d’un vrai bon pain.

J’ai donc essayé au fil du temps de retravailler cette recette avec différentes farines, en modifiant les dosages afin de pouvoir travailler la pâte à la main et obtenir un pain qui se rapproche le plus possible d’un bon pain de campagne. Et je crois que j’ai plutôt bien réussi, même si la mie reste encore assez dense par rapport à un pain avec gluten.

Voici donc « ma » recette de pain sans gluten bio (ou pas, à votre goût), j’espère qu’elle vous fera envie!

p1010258
Pain à la farine de noisettes

Ma recette de pain sans gluten :

Ingrédients :

  • 140 g de farine de riz complet bio
  • 130 g de farine de teff ou de noisettes bio
  • 130 g de farine de maïs ou de millet bio
  • 50 g de fécule de manioc ou tapioca bio
  • 60 g de fécule de maïs bio
  • 25 g de sucre de canne complet bio
  • 14 g de gomme de guar bio
  • 6 g de Mix’gom de la marque Ma vie sans gluten (mélange de gomme d’acacia et de psyllium bio)
  • 8 g de levure sèche de boulanger
  • 1 c. à café de bicarbonate de soude
  • 9 g de sel fin
  • Graines bio au choix : lin, pavot, sésame, courge… (facultatif)
  • 50 g d’huile d’olive bio
  • 530 g d’eau tiède

-Utiliser de préférence un robot pétrisseur avec un crochet, sinon vous pouvez aussi faire la pâte à la main.

-Mélanger les farines, fécules, et tous les autres ingrédients secs dans la cuve du batteur, sauf les graines. Commencer à mélanger les ingrédients, à petite puissance, avec le crochet du batteur et y ajouter l’huile d’olive. Augmenter le robot à moyenne puissance et ajouter l’eau tiède en un filet, progressivement. Pétrir la pâte au robot, toujours sur puissance moyenne, pendant 5 bonnes minutes et y ajouter les graines de votre choix. La pâte doit être bien homogène et pas trop collante.

-Fariner votre plan de travail avec de la farine de riz, et y déposer votre pâte. Fariner bien vos mains et façonner une grosse boule et l’aplatir légèrement. La déposer sur une plaque à pâtisserie avec un papier sulfurisé ou une toile de cuisson en silicone légèrement fariné.

-Couvrir d’un linge propre et légèrement humide, et placer dans un endroit à température ambiante (au moins 20°C) pendant 1 h/1 h 30, afin de laisser lever la pâte.

-Une fois la pâte levée, quadriller le dessus de la pâte avec une bonne lame. Mettre un bol d’eau dans votre four, l’allumer à 240°C/th.8, et enfourner votre pain pour 20 min. Au bout des 20 min, baisser votre four à 180°C/th.6 et laisser cuire 45 min. au bout des 45 min retirer le pain de la plaque à pâtisserie, et le poser directement sur la grille du four, et cuire de nouveau pendant 15 min.

-Sortir le pain du four, (il doit sonner creux lorsque vous tapez dessus avec votre doigt, cela prouve qu’il est cuit), le mettre sur une grille et attendre qu’il refroidisse avant de le déguster.

p1010677
Pain à la farine de teff

Le pain à la farine de noisette est vraiment un régal, on dirait presque du gâteau, on peut facilement le conserver une bonne semaine en l’emballant dans un torchon. Il est parfait pour le petit déjeuner avec un peu de beurre salé, de confiture ou de pâte à tartiner. Il est également délicieux avec une bonne terrine de pâté de campagne. Après à vous de choisir comme vous voulez le déguster.

Le pain à la farine de teff, lui, se rapproche plus d’un vrai bon pain de campagne et peu vraiment se manger avec tout. Au niveau conservation, même chose exactement, que pour l’autre pain.

Vous pouvez retrouvez ces 2 recettes dans Pains sans gluten.

Je n’ai pas encore essayé de faire mon pain avec de la gomme xanthane, car elle n’est pas bio, mais j’essaierai très prochainement afin de vous dire les différences qu’il y a avec ces 2 recettes, et cela fera donc le sujet d’un prochain article. 

J’espère vite avoir vos retours concernant ces recettes, et savoir laquelle vous préférez. 

A très bientôt!