Nous avons enfin notre hymne contre la malbouffe!!!!!

Le week-end va bientôt commencer et je vous propose de le commencer avec une bonne dose d’humour 😉

Les cœliaques, intolérants au gluten, les personnes qui ont des allergies ou intolérances alimentaires, ceux qui prônent le bio et une alimentation saine se retrouveront forcément dans ce qui pourraient bien devenir notre « hymne national »!

Autant vous dire, que je me suis tout de suite reconnue dans ce clip si drôle, et je suis certaine que vous vous y reconnaîtrez aussi 😉 Et je pense qu’il faut toujours essayer de promouvoir les artistes qui nous font rire 😉

N’hésitez pas à aller voir la chaîne You Tube du Monastère Amer et F*CK le gluten!!!

Un très bon week-end à vous 😉

Une recette : 2 déclinaisons Pot au feu de volaille à l’asiatique

Avec les températures qui baissent, rien de tel qu’un bon pot au feu pour se réchauffer 😉 Ici, je vous propose une version à la volaille avec une touche asiatique qui vous offrira un agréable dépaysement.

De plus, je vous propose 2 autres recettes, pour agrémenter les restes du pot au feu, de manière originale et afin de tout utiliser pour éviter le gaspillage alimentaire tout en se faisant plaisir. Ces 3 recettes ne contiennent aucun des 14 allergènes majeurs (l’huile de sésame étant facultative).

Temps de préparation : 45 min  Temps de cuisson : 1 h 30

Pour 4 personnes

Ingrédients :

  • 1 beau poulet fermier ou une belle pintade fermière d’environ 2 kg (de préférence bio)
  • 3 carottes
  • 2 poireaux
  • 1 gros chou rave ou 2 petits
  • 1 chou chinois
  • 1 gros oignon jaune
  • 1 tête d’ail
  • 6/7 cm de gingembre frais (de préférence bio)
  • 2 bâtons de citronnelle
  • 2 anis étoilé
  • 1 c. à café de poivre de Sichuan
  • 1 petit piment vert
  • 1 beau bouquet de coriandre
  • 5/6 clous de girofle
  • 4 c. à soupe de tamari (sauce soja sans gluten)
  • 1 citron vert (de préférence bio)
  • 2 c. à soupe d’huile de sésame (facultatif)
  • Gros sel
  • Huile neutre

Découper la volaille en morceaux en séparant les cuisses et sous-cuisses, et en coupant en 2 les suprêmes (blancs et ailes). Conserver la carcasse et la briser en deux. Réserver le tout. Peler l’oignon et le couper en mirepoix (gros dés d’environ 3/4 cm de hauteur). Couper la tête d’ail en deux, le gingembre en tranches grossières (avec la peau s’il est bio) et la citronnelle en en tronçons d’environ 2/3 cm de longueur. Dans une grande marmite, faire revenir dans un peu d’huile, l’oignon, la tête d’ail, le gingembre, la citronnelle, le piment vert entier, l’anis étoilé, le poivre de Sichuan et les clous de girofle à feu vif pendant 2/3 min. Baisser le feu et déposer les morceaux de volaille et la carcasse sur le mélange oignon/épices, et recouvrir complètement d’eau froide. Saler avec une bonne poignée de gros sel et porter à ébullition. Laisser mijoter à couvert et à feu doux pendant environ 1 h.

Pendant ce temps, préparer les légumes. Éplucher et laver les carottes, le chou rave et les poireaux (en conservant le vert des poireaux). Tailler les carottes en sifflets (rondelles biseautées) d’environ 2 cm d’épaisseur, puis le chou rave en quartiers assez fin (soit un gros chou rave en 12 morceaux), puis les poireaux en tronçons d’environ 6/7 cm de longueur et les réserver. Pour le chou chinois, détacher les premières feuilles, environ une douzaine, et les tailler en 2 dans le sens de la largeur, puis bien les laver et les réserver. Effeuiller la moitié du bouquet de coriandre et bien la laver.

Au bout d’une heure de cuisson, ajouter dans le bouillon, les carottes, les poireaux et le chou rave, puis laisser cuire toujours à feu doux et à couvert pendant 15/20 min. Puis, au bout des 15/20 min, ajouter en premier les moitiés de feuilles de chou chinois qui contiennent des côtes (la partie dure) et laisser cuire à couvert et à feu doux pendant 5 min. Et ajouter enfin les autres moitiés de feuilles de chou, puis laisser cuire à nouveau à feu doux et à couvert pendant 2 min.

Pour finir d’assaisonner le bouillon, incorporer le jus du citron vert, le tamari et l’huile de sésame. Éteindre le feu et parsemer de pluches de coriandre.

Servir bien chaud en disposant un beau morceau de viande, avec des morceaux de légumes et un peu de bouillon dans une assiette creuse.

Déguster bien chaud éventuellement saupoudré de coriandre ciselée.

P1050098


Et voici pour la recette de base 😉 Et voici 2 autres recettes pour utiliser les restes du pot au feu :

P1050113

Soupe de nouilles de riz/ou de sarrasin à l’asiatique

Pour 4 personnes

Temps de préparation : 20 min  Temps de cuisson : 10/15 min

Ingrédients :

  • Bouillon du pot au feu
  • Carcasse de la volaille cuite
  • 1 bonne poignée de shitakés tranchés et séchés
  • Env. 400 g de nouilles de riz ou de sarrasin
  • Le reste du chou chinois
  • Le reste de coriandre

Récupérer les morceaux de volaille cuite sur la carcasse et réserver. Tailler le reste du chou chinois en fines lamelles et nettoyer et effeuiller le reste du bouquet de coriandre, et réserver.

Dans une casserole, faire chauffer environ une dizaine de louches de bouillon, en ajoutant les tranches de shitakés, et porter à ébullition, à feu doux et à couvert. Dans le même temps faire cuire les nouilles dans une casserole d’eau bouillante selon le temps indiqué sur le paquet.

Ajouter les lamelles de chou et la viande dans le bouillon et laisser cuire à couvert pendant 2 min.

Disposer les nouilles égouttées dans des bols, puis recouvrir du bouillon bien chaud agrémenté de viande, chou et shitakés. Puis parsemer de feuilles de coriandre et éventuellement selon votre goût, de poudre de piment sec.

Déguster bien chaud.


Pour agrémenter les restes de pot au feu d’une autre façon, voici donc ma seconde recette :

P1050122

Blanquette de volaille à l’asiatique

Pour 2/3 personnes

Temps de préparation et de cuisson : 15/20 min

Ingrédients :

  • Restes de viandes du pot au feu
  • Reste du bouillon du pot au feu
  • Restes des légumes de pot au feu
  • 1 boîte de 400 ml de lait de coco
  • 1 jaune d’œuf
  • Poivre

Dans une grande casserole, faire chauffer à feu vif environ 6 louches de bouillon, porter à ébullition et y ajouter le lait de coco. Porter de nouveau à ébullition. Dans un petit bol, mettre le jaune d’œuf et le mélanger vivement avec un peu de sauce bouillon/lait de coco chaude, avant de l’incorporer dans la sauce. Réduire le feu et ajouter les morceaux de viande et les légumes cuits. Laisser réchauffer le tout à feu doux pendant 10/15 min. Parsemer d’un peu de poivre du moulin et servir bien chaud avec du riz thaï ou basmati.

Déguster bien chaud.

J’espère que ces recettes vous plairont et vous réchaufferont bien 😉

Et comme toujours bon appétit et bonne cuisine 😉

 

 

 

 

Pain sans gluten à « la poudre magique »

Depuis quelques temps, je vois, entre autres sur le blog et la page Facebook d’« Allergique Gourmand », mais également sur un article de « Because Gus », une recette de « poudre magique » pour bien faire lever le pain sans gluten. Cela m’a beaucoup intrigué et j’ai donc testé.

Et le résultat est juste magique!!! Une vrai poudre de « perlimpinpain », excusez le mauvais jeu de mot, mais disons qu’il est plutôt d’actualité, et tout particulièrement en ce jour d’Halloween 😉

Je me suis plutôt inspirée des 2 recettes proposées par « Allergique gourmand » et par « Because Gus » pour faire ma propre « poudre magique ».

Pour celle-ci vous aurez besoin de :

  • 25 g de graines de lin brun
  • 25 g de graines de chia
  • 25 g de psyllium blond (ou plantain des Indes, qui est une plante herbacée vivace dont les graines sont riche en mucilage, on en trouve généralement dans les magasins bio au rayon des compléments alimentaires)

Mixer le tout le plus finement possible avec un moulin à café ou un blender suffisamment puissant afin d’obtenir votre « poudre magique ». Et voilà c’est prêt, il ne reste plus qu’à l’utiliser pour faire votre pain sans gluten 😉 Simple, non?

Il faut compter environ 10 g de poudre magique pour 70 g de farine ou/et fécule.


J’ai dons repris ma recette de pain sans gluten habituelle en y intégrant la « poudre magique » ainsi que de la farine de maïs mauve de chez Sol Semilla pour lui donner une couleur qui change un peu et qui s’accorde assez bien je trouve, avec le thème d’Halloween 😉

Et voici donc la recette qui s’en trouve légèrement modifiée :

Recette vegan, sans gluten

Temps de préparation : 25 min  Temps de cuisson : 1 h 05/1 h 20

Pour une belle miche de pain d’environ 800/900 g

Ingrédients :

  • 140 g de farine de riz complet bio
  • 130 g de farine de sorgho
  • 130 g de farine de maïs normal ou mauve bio
  • 50 g de fécule de manioc ou tapioca bio
  • 60 g d’arrow-root
  • 25 g de sucre de canne complet bio
  • 70 g de « poudre magique »
  • 8 g de levure sèche de boulanger (ou 23 g de levure fraîche de boulanger)
  • 10 g de sel fin
  • Graines bio au choix : lin, pavot, sésame, courge… (facultatif)
  • 50 g d’huile d’olive bio
  • 530 g d’eau tiède

Utiliser de préférence un robot pétrisseur avec un crochet.

Bien mélanger dans un récipient la « poudre magique » et l’eau tiède, puis laisser reposer.

Mélanger les farines, la fécule, l’arrow-root, le sucre de canne, le sel et la levure sèche de boulanger sans le bol du batteur. Commencer à mélanger les ingrédients, à faible puissance, avec le crochet du batteur et y ajouter l’huile d’olive. Ajouter le mélange eau/ »poudre magique » (qui a épaissi et ressemble à une sorte de colle gélatineuse) à la préparation. Pétrir la pâte au robot, à puissance moyenne, pendant 5 bonnes minutes, puis continuer de pétrir à puissance un peu plus forte pendant encore 5 min (et y ajouter les graines de votre choix). La pâte doit être bien homogène et pas trop collante.

Fariner votre plan de travail avec de la farine de riz, et y déposer votre pâte. Fariner bien vos mains et façonner une grosse boule et l’aplatir légèrement. La déposer sur une plaque à pâtisserie à trou avec un papier sulfurisé ou une toile de cuisson en silicone légèrement fariné.

Couvrir d’un linge propre et légèrement humide, et placer dans un endroit à température ambiante (au moins 20°C) pendant 1 h/1 h 30, afin de laisser lever la pâte.

Une fois la pâte levée, quadriller le dessus de la pâte avec une bonne lame. Mettre un bol d’eau dans votre four, l’allumer à 240°C/th.8, et enfourner votre pain pour 15 min. Au bout des 15 min, baisser votre four à 180°C/th.6 et laisser cuire entre 50 min et 1 h (selon les fours).

Sortir le pain du four, (il doit sonner creux de partout lorsque vous tapez dessus avec votre doigt, cela prouve qu’il est cuit), le mettre sur une grille et attendre qu’il refroidisse avant de le déguster, si vous en avez la patience bien sûr 😉

P1050061

Bon appétit et bonne cuisine!

 

 

Les épices du Laboratoire de Monsieur Maurice

Aujourd’hui, je tiens à vous faire part d’une collaboration qui me tient particulièrement à cœur. Pour celles et ceux qui ont lu la rubrique Qui suis-je? vous aurez pu voir que j’ai la chance d’avoir une double culture dont je suis très fière, dont la culture mauricienne de par ma Maman chérie.

J’ai repéré, il y a quelque temps sur Instagram (@lelabdemaurice), le superbe projet d’un jeune franco-mauricien, Jérémie, qui met en avant les mélanges d’épices mauriciennes, en les important directement de là-bas, en faisant ses propres mélanges traditionnels et en les vendant sur son site : Le Laboratoire de Monsieur Maurice.

P1040829

Sa démarche est d’autant plus louable car ses mélanges d’épices sont sans traces de gluten aucune (pas de certification mais Jérémie me l’a bel et bien confirmé) !!! C’est pas formidable ça?

Personnellement, je n’utilise que des épices que je rapporte lors de mes voyages à l’Ile Maurice et qui ne contiennent pas de traces de gluten, non plus. De plus la cuisine mauricienne est majoritairement sans gluten et sans lactose, cela peut donc valoir la peine de s’y pencher 😉

Je trouve le projet de Jérémie vraiment superbe, car il permet à toutes et tous de découvrir la gastronomie mauricienne si savoureuse et parfumée à travers des mélanges d’épices traditionnels qui peuvent être utilisés selon vos goûts et affinités culinaires. Si vous souhaitez utilisez les mélanges d’épices en vous essayant à la cuisine mauricienne, pas de panique, Jérémie met à disposition les meilleures recettes de sa Maman sur son site : Les Expériences culinaires de Monsieur Maurice.

En revanche, vous pouvez également laisser libre court à votre imagination et utiliser les mélanges d’épices selon vos inspirations du moment 😉

De mon côté, j’ai testé le mélange d’épices Da (pour daube) qui est composé d’anis étoilé, de cannelle, de clou de girofle, de noix de muscade, de cumin, de cardamone et de poivre ; et j’ai imaginé une recette originale mêlant cuisine française et mauricienne, et la voici pour vous :

Daube de joues de bœuf au vin rouge et épices Da, écrasé de pommes de terre et panais à la noix de coco

P1040765

Recette sans gluten, sans lactose, sans fruits à coque, avec sulfites

Temps de préparation : 40/45 min  Temps de cuisson : 2 h 30/3 h

Pour 4 personnes

Ingrédients :

– Pour la daube :

  • 2 joues de bœuf d’environ 400/450 g chacune
  • 1 oignon jaune
  • 2 gousses d’ail
  • Env. 4 cm de gingembre frais
  • 2 belles tomates charnues (type cœur de bœuf, à défaut une boîte de tomates entières pelée)
  • 1/2 bouteille de vin rouge corsé (type Cahors)
  • 2 c. à soupe de mélange d’épices Da
  • 3 petites branches de thym frais
  • 2 feuilles de laurier
  • 2 c. à soupe de farine de riz complet
  • 2 carrés de chocolat noir
  • 1 petit bouquet de persil (facultatif)
  • Huile neutre
  • Sel

– Pour l’écrasé

  • 4 grosses pommes de terre (type bintje)
  • 3 panais
  • 100 ml de lait de coco
  • 2 c. à soupe d’huile de coco
  • Sel, poivre

Détailler les joues de bœuf en cubes d’environ 4 cm de côté.  Verser le vin dans une casserole et le porter à ébullition pendant au moins 3/4 min afin de faire évaporer l’alcool contenu dans le vin, puis réserver.

Éplucher l’oignon et l’émincer en fines lamelles. Éplucher l’ail, couper les gousses en 2 dans le sens de la longueur, retirer le germe à l’intérieur et les couper en morceaux grossiers. Éplucher le gingembre et le couper en lamelles grossières. Dans un mortier (à défaut un petit mixer), disposer l’ail et le gingembre avec une petite pincée de gros sel, et bien écraser à l’aide du pilon afin d’obtenir un pâte. Détailler les tomates en gros dés et réserver.

Dans une cocotte à fond épais, faire revenir la viande dans un peu d’huile, à feu vif, jusqu’à ce que tous les morceaux soient bien dorés, puis les débarrasser. Ajouter dans la cocotte l’oignon, la pâte ail/gingembre, le thym, le laurier et le mélange d’épices Da et bien faire revenir à feu vif,pendant 2/3 min en ne cessant de remuer. Incorporer les tomates et bien mélanger. Rajouter les morceaux de viande revenus et les saupoudrer avec la farine de riz et bien les enrober du mélange (singer en terme professionnel) pendant 1 à 2 min, verser le vin rouge bouilli et saler. Porter à ébullition et cuire à couvert et à feu très doux pendant au moins 2 h 30, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce que la viande soit bien tendre.

Pendant ce temps préparer l’écrasé. Éplucher les pommes de terre et les panais et les découper en morceaux à peu près de la même taille. Les placer dans une casserole d’eau froide avec une grosse poignée de gros sel. Faire cuire à feu moyen pendant environ 20 min jusqu’à ce que les pommes de terre et les panais soient tendres. Dans une petite casserole faire chauffer à feu doux le lait et l’huile de coco. Égoutter les panais et les pommes de terre et les écraser assez grossièrement, puis y incorporer le mélange lait/huile de coco. Saler si besoin et poivrer.

A la fin de la cuisson de la daube, y incorporer les carrés de chocolat, pour lier la sauce et couper l’acidité du vin.

Déguster la daube bien chaude avec l’écrasé de pommes de terre et panais, saupoudrés de persil haché.

P1040812.jpg

N’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil sur le site du Laboratoire de Monsieur Maurice si vous souhaitez apporter un peu de nouveauté et d’exotisme dans votre cuisine 😉

Je vous souhaite un bon appétit et bonne cuisine!

 

 

 

 

Collaboration Sans gluten et sans reproche/62 degrés

Je suis aujourd’hui très heureuse de vous présenter ma collaboration avec la start-up de livraison de repas healthy : 62 degrés.

Présentation de 62°

Le concept de 62° est le suivant : vous livrer des plats frais et équilibrés, à une température de dégustation optimale, élaborés par le chef Eric Fontanini avec des produits de saison. Vous pouvez passer commande soit sur le site Internet 62°, soit sur l’application mobile disponible sur IOS et Android.

62° propose un menu différent tous les jours, avec des plats frais qui varient selon les arrivages et l’inspiration du chef, et qui comprend toujours au moins un plat végan ou végétarien. Les différents allergènes alimentaires sont également clairement indiqués dans chaque description de plats, ce qui est plutôt rassurant lorsqu’on a des intolérances alimentaires, même si la présence de traces n’est pas exclue.

Si vous souhaitez plus d’informations sur cette chouette start-up, qui se préoccupe enfin de notre équilibre alimentaire, c’est par ici.

La collaboration

P1040527
Ravie de collaborer avec le chef Eric Fontanini de 62°!

Quand l’équipe de 62° m’a proposé une collaboration, j’ai évidemment répondu présente de suite, car je me suis immédiatement reconnue dans leurs valeurs et leur intérêt d’offrir la possibilité aux consommateurs d’avoir accès à des plats frais, sains, de qualité et à un prix plus que raisonnable.

Evidemment, je me suis sentie plus que responsable, de présenter des plats sans gluten savoureux, et le choix de faire des plats également sans lactose, a vite été une évidence pour moi, afin d’atteindre le plus grand nombre de personnes intolérantes ou cœliaques, pour qui l’offre en livraison de plats à domicile est très limitée. J’ai eu aussi envie de mettre en avant mes racines mauriciennes en utilisant des ingrédients et épices chers à mon cœur.

J’ai donc réfléchi à des recette transposables facilement dans un environnement culinaire où l’on cuisine en volumes assez importants, mais qui sont tout aussi faisables à la maison.

Et voici donc l’entrée, le plat et le dessert que vous pourrez commander chez 62° à partir du lundi 18 jusqu’au vendredi 24 Septembre :

P1040421
L’entrée : Soupe de lentilles corail à la coriandre et granola salé
P1040395
Le plat : Cari de saumon « revisité » aux légumes
P1020061
Et le dessert : mon fameux Coco banana bread!

Pour les chanceux qui vivent à Paris et dans certaines villes Nord de la petite couronne ( AsnièresAubervilliersClichyCourbevoieColombesGennevilliersLa DéfenseLa Garenne ColombesLevallois-PerretNeuily-sur-SeineSaint-DenisSaint-Ouen), il vous sera donc très facile de commander directement sur le site ou l’application 62°.

Je vous fais par ailleurs bénéficier d’une réduction de 5,00 € pour toute première commande avec le code promo 2b2649217. Alors, amis parisiens, profitez-en!

De plus, vous pourrez retrouver un concours, dans les prochains jours, sur ma page Instagram, qui vous permettra de gagner 3 menus « Sans gluten et sans reproche » gratuits 😉

Et pour ceux qui n’auront pas la chance de pouvoir passer commande chez 62°, j’ai également pensé à vous, et vous pouvez retrouver les recettes de mes plats, ci-dessous, il suffit de cliquer sur chaque nom de plat 😉

Cette collaboration aura été riche en bonne humeur et en partage, et je suis vraiment heureuse de pouvoir vous en faire profiter. En retour, n’hésitez pas à me faire part de vos avis et commentaires, qui me sont très chers et me permettent de continuer à vous proposer des idées et des recettes originales sans gluten (et très souvent sans lactose).

A très bientôt!

 

 

 

 

 

Un des meilleurs fish & chips sans gluten du Royaume-Uni se trouve à Brighton

Lors de mon voyage à Londres, nous avons eu la chance d’aller passer une journée à Brighton, petite ville balnéaire du sud de l’Angleterre, surtout connue pour ses plages des galets et son non-moins célèbre « Brighton Pier ».

P1040102

Si vous passez plusieurs jours à Londres et que le temps est clément, la visite de cette ville peut se faire en une journée ou plus, si vous le souhaitez. Il faut compter entre 1h30 et 1h45 en train au départ de « London Bridge Station », pour un budget d’environ 20,00 £ par personne pour un billet aller-retour. Les tarifs sont dégressifs quand vous voyagez à 4 personnes ou plus.

La ville est très sympa, très fleurie et bien vivante et, même si c’est la Manche, c’est toujours agréable de voir la mer 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Personnellement, j’aime assez le fait de me perdre dans les rues d’une ville afin de la découvrir, je trouve que c’est une des meilleures façons de la visiter. Et évidemment c’est ce que nous avons fait!

Après s’être bien baladés, nous avions plutôt faim, et qui dit Angleterre et bord de mer, dit Fish & Chips! Mais sans gluten et sans lactose, pour moi bien sûr.

Et nous avons trouvé une adresse tout à fait typique à Hove (commune qui est accolée à Brighton et dépend de la même autorité). Pour se rendre à Hove, rien de plus simple, il suffit de prendre le bus n° 7 sur North Street, pour la modique somme de 2,50 £ à régler au chauffeur. et de descendre à l’arrêt « Hove Railway Station ». Cela prend environ 20 min, et étant donné que se sont également des bus à impériale (2 étages), cela permet de visiter la ville autrement.

Cette fameuse adresse se nomme « Wolfies of Hove » et on sent bien que c’est une institution du fish & chips dans le quartier.

P1040111

Ils ont même reçu un prix en 2015, pour être le meilleur restaurant de fish & chips du Royaume-Uni et décerné par le « Free-from eating out Awards » (prix des meilleurs restaurants sans allergènes), et nous n’étions même pas au courant… Bonheur!!!

P1040107

Et là, que de choix de poissons frais (petite leçon d’anglais ; dans l’ordre indiqué sur l’ardoise) :

P1040108

 

 

 

 

  • Filet de cabillaud
  • Lieu noir
  • Eglefin
  • Plie
  • Raie
  • Oeufs de cabillaud
  • Crevettes fraîches
  • Petite friture
  • Frites
  • Purée de petits pois

Et je vous laisse deviner le reste 😉

 

 

 

 

 

 

J’ai choisi de la plie (un poisson plat, type sole), avec des frites et de la purée de petits pois (un grand classique anglais), histoire de faire un peu de légumes…

P1040117
Yummy!!!

Et tout ça pour seulement 9,70 £! Le sans gluten n’est, pour une fois, pas plus cher que le fish & chips normal.

Les portions sont juste impressionnantes, et je vous garantis qu’il faut vraiment avoir faim pour tout manger. On sent bien que le poisson est d’une grande fraîcheur et la pâte à beignet sans gluten/sans lactose est hyper croustillante, très légère et ne baigne absolument pas dans le gras. On évite de le faire complètement à l’anglaise, en arrosant le tout de vinaigre de malt (pas sans gluten), mais c’est tellement bon nature que je trouve qu’il n’y en a même pas besoin.

C’est vraiment une super adresse, le personnel est plus que sympathique et vous pouvez manger sur place ou à emporter, je conseille le sur place pour échanger un peu avec les 2 compères qui travaillent ici.

P1040121

Après ce délicieux, mais non-moins copieux repas, je vous conseille de redescendre à pied en bord de mer (env. 10/15 min) et de suivre la promenade qui longe la plage, jusqu’au centre de Brighton (env. 20/25 min). En fait, je dirais même que cette promenade digestive est nécessaire 😉

En bref, une des meilleures adresses pour un fish & chips sans gluten et sans lactose dans tout le Royaume-Uni! Je vous le recommande vivement!

Wolfies of Hove

90 Goldstone Villas

BN3 3RU Hove

https://www.facebook.com/wolfiesofhove/

J’espère que cet article vous aura plu et vous aura donné envie. N’hésitez pas à laisser des commentaires et à me donner votre avis si vous testez vous-mêmes l’adresse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GLUTEN FREE LONDON 2ème partie (Centre Nord/Centre Est)

Vous êtes prêts pour la suite de mon périple londonien, alors « let’s go »!

  • 1st STOP : Shoreditch, Brick Lane et Spitalfields market

Si vous êtes fan de street art, de boutiques branchées et de « food market », c’est définitivement le lieu où aller. Ce quartier est devenu, sans aucun doute le quartier des hipsters londoniens, et je dis bien londoniens,vous n’y croiserez pas tant de touristes que ça.

P1030933

En plein cœur de Shoreditch, se trouve le « Boxpark Shoreditch », une sorte de centre commercial, fait de containers (encore une fois), où vous trouverez des boutiques sympas et quelques bars et restaurants, où il est très agréable de flâner et de faire un peu de shopping. Vous pourrez même, si vous le souhaitez, retourner un peu en enfance en vous plongeant dans une piscine de balles, avec musique techno en prime.

P1030932

Ensuite n’hésitez surtout pas à vous perdre dans les rues de Shoreditch à Brick Lane, pour découvrir des merveilles de street art un peu partout.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comme vous pourrez le constater dans ce quartier, à Londres en général, les « food market » et food trucks poussent comme des champignons un peu partout, on se demande même lesquels choisir quand on ne connaît pas forcément. L’avantage de connaître du monde sur place, c’est qu’ils vous emmènent dans des endroits où ils savent qu’on est sûr de bien manger, avec un maximum de diversité.

Nous sommes donc allés au « Brick Lane Market » qui se trouve dans la « Boiler House » de l’ancienne « Old Truman Brewery », et là que de choix : cuisines portugaises, brésiliennes, mexicaines, colombiennes, asiatiques en tout genre, même lituaniennes et énormément de choix sans gluten, sans lactose et vegan, en bref, un petit paradis où vous avez clairement envie de goûter à tout!

Personnellement, mon choix s’est porté sur un délicieux « arepa » (petit pain de maïs blanc ou jaune originaire de Colombie et du Venezuela, naturellement sans gluten) farci de pulled pork bien épicé, de salsa, de fromage et d’avocat, accompagné de bananes plantains frites, vraiment délicieux!

P1040007P1040010

Après ça, j’avais encore un petit creux, ou plutôt étant une bonne gourmande, j’ai eu envie de goûter aux jolis cupcakes vegan colorés de « Vida Bakery ». Et je suis à peu près sûre que vous auriez fait comme moi…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Il faut avouer que cela donne envie, non? J’ai donc opté pour le cupcake chocolat/beurre de cacahuètes qui m’a énormément plu. Biscuit ultra-moelleux et pas trop sucré et crème hyper fondante et très gourmande, mariage parfait!

 

20170819_145448.jpg
Yummy!!!

Ce « food market » vaut vraiment le détour, mais n’est ouvert que le samedi et le dimanche. Il y a des tables à l’intérieur pour se poser, ou à l’extérieur pour profiter du soleil londonien 😉

Brick Lane Market

The Boiler house

 152 Brick Lane

Londres E16QR

http://www.boilerhouse-foodhall.co.uk/

Vida Bakery

https://www.facebook.com/vidabakery/

IG : @vidabakery

Après ce bon déjeuner, rien de tel que d’aller faire une petite ballade digestive au marché de Spitalfields pour faire un peu de shopping ou juste pour flâner. Vous y trouverez beaucoup de petits créateurs, designers et artisans, qui proposent surtout des vêtements, accessoires et bijoux à des prix assez raisonnables.

 

Sur le chemin de Brick Lane à Spitalfields Market.

Vous pouvez également manger sur ce marché si vous en avez envie, comme je vous le disais précédemment, les « food market » sont partout et ici aussi.

Old Spitafields Market

Brushfield Street

London E1 6AA

http://www.spitalfields.co.uk/

  • 2nd STOP : ANGEL

Un quartier cher à mon cœur, car j’y ai travaillé pendant presque 1 an dans un restaurant qui malheureusement n’existe plus aujourd’hui.

J’ai été par ailleurs très surprise de voir que ce quartier n’a quasiment pas changé et à garder son âme toute londonienne.

Si vous souhaitez vous balader dans ce quartier, je vous conseille tout particulièrement le « Camden Passage », petite rue tranquille où se trouve une multitude d’antiquaires (http://www.camdenpassageislington.co.uk/).

Le but de notre visite dans ce quartier était toutefois, une boulangerie 100% sans gluten : « Beyond Bread ».

P1040172.JPG

Vous pouvez y bruncher de 8h30 à 15h en semaine et de 9h à 15h le week-end. Ils proposent aussi depuis peu une formule pour le dîner, du jeudi au samedi de 17h30 à 21h. En revanche, vous pouvez y déguster un sandwich, une part de quiche ou un gâteau toute la journée.

Nous avons opté pour l’option brunch, avec de délicieux œufs pochés avec avocat et saumon fumé sur toasts pour moi, et un excellent « full english breakfast » (œufs, bacon, saucisse, « baked beans » maison, boudin noir, champignons Portobello, tomate et toasts) pour mon chéri.

P1040194

 

P1040200

Tout était vraiment très bon, mais nous n’avions plus de place pour le dessert, car comme vous pouvez le voir les portions sont assez copieuses.

Nous avons tout de même pu goûter un de leur gâteau, car nous étions invités à dîner le soir et devions apporter le dessert.

20170821_205536
Gâteau à l’orange/amande et polenta de Beyond Bread

J’ai vraiment beaucoup apprécié cet endroit, le gérant est très sympathique et tout, absolument tout, fait terriblement envie et est particulièrement bon! Je vous le recommande vraiment!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beyond Bread

267 Upper Street

London N1 2UQ

http://www.beyondbread.co.uk/

En sortant de chez « Beyond Bread », nous avons trouvé une autre boulangerie 100 % sans gluten de l’autre côté de la rue : « Artisan Gluten Free Bakery », évidemment nous n’avions plus vraiment faim, mais quand j’ai vu leurs croissants sans gluten dans la vitrine, qui ressemblaient à de « vrais » croissants, je n’ai pas pu résister, gourmande que je suis! Enfin, je l’ai gardé pour mon petit déjeuner du lendemain matin.

P1040220

Il était vraiment délicieux, croustillant et feuilleté à souhait, dommage que je n’ai pas encore trouver de croissant comme cela à Paris.

En tout cas, même si vous n’allez pas déjeuner à « Artisan Gluten Free Bakery », je vous conseille malgré tout d’y faire un arrêt pour tester ce merveilleux croissant.

Artisan Gluten Free Bakery

167 Upper St

London N1 1US

https://www.facebook.com/artisanglutenfreebakery/

Et voilà, mon périple londonien touche à sa fin, j’espère que cela vous aura plus et que vous y aurez trouvé des adresses utiles.

Je reviens très vite pour vous parler d’un des meilleurs fish and chips sans gluten d’Angleterre qui se trouve dans la chouette ville côtière de Brighton. A très vite!